Rechercher dans ce blog

lundi 1 octobre 2012

Souvenirs de vacances : Mucha comme précurseur de la fantaisy

Princesse Hyacinthe
Prague est une des plus belles villes du monde. Il n'est que d'y faire un tour pour s'en convaincre. C'est un bijou architectural, un de ces délicats pêle-mêle dont l'Europe centrale a le secret. Renaissance, Baroque décomplexé, Moyen Age grandiose, tous les styles se retrouvent magnifiés à Prague. Et l'art Nouveau se taille une part importante, porté par un de ses représentants les plus emblématiques, l'enfant du pays, Alfons Mucha.
Mucha est connu pour ses affiches pour les pièces de théâtre de Sarah Bernhardt, ses dessins de femmes délicieuses, allégories diverses et délicates ou ses affiches publicitaires. Mais c'est dans sa période nationaliste, quand il s'inspire des mythes et légendes slaves qu'on voit apparaitre des thèmes  que reprendront allègrement tous les dessinateurs d'héroic fantaisy.
Planche tirée des Documents décoratifs



Détail de l'épopée slave
Son ouvrage Documents décoratifs  est une mine d'inspiration pour tous ceux qui souhaitent réaliser des décors exubérants, en particulier ses bijoux.


Bref, il est bon de revoir Mucha. Ce n'est pas à proprement parler un auteur, mais il a tant de liens avec la littérature qu'il a toute sa place dans un chronique littéraire...

Aucun commentaire: